Voici un extrait du manga d'Homunculus, excellent s'il en est, que je voudrais garder pour mémoire. J'en conseille d'ailleurs à tout le monde la lecture. En gros c'est l'histoire d'un mec qui subit une trépanation et qui voit ensuite extérieurement ce que les gens sont intérieurement. Vaste sujet, et intéressant. Je relis la série actuellement. Cet extrait se situe dans le tome 3.

« L'inconscient est bougrement vaste. Selon certains, il occuperait 95% de l'être humain. Supposons que quelqu'un, inconsciemment, déteste son père. Dans sa consience, sa tête, où, par contre, il est persuadé de l'aimer, voilà qui fait surgir un paradoxe, un problème. Ce problème, il va l'évacuer en l'enfonçant dans son inconscient. Disons qu'il gèle ce "sentiment de haine paternelle" et l'enfouit bien loin au fond de son inconscient. Plus il le cache profondément, moins sa conscience souhaite qu'il se souvienne. C'est alors que naît l'oubli. Simplement, ce n'est que caché, nullement effacé. La conscience est en permanence, quelque part, le lieu d'un conflit. C'est alors qu'apparaissent boulimie, obsession, haine du regard d'autrui, toutes ces névroses qui en découlent. [...] Le ressentiment passé est gelé avec les sentiments dans leur état d'apparition. Il erre sans fin à l'intérieur de l'inconscient et il guette l'occasion de ressurgir à la conscience pour trouver la paix définitive. [Pour cela], il faut tirer ce sentiment gelé pour l'amener au niveau de la conscience, le dégeler, puis, disons, le leur faire sentir. Maintenant, ces "distorsions" sont profondément enfoncées au point d'avoir été oubliées par les intéressés, et c'est tout un boulot pour les exhumer. »