mercredi 16 janvier 2013

Dernières lectures

Alors, ouais, à part le 9ème tome de Death Note (que je relis en ce moment), le 3ème tome de Lord et le 70ème (!) tome des aventures de Conan, j'ai quelques critiques à faire.

  • Le premier tome de L'Ile infernale.

Vous prenez Battle Royale, vous mixez ça avec l'Ile de Hôzuki et Walking Dead, et vous obtenez l'Ile infernale. Seule la fin du manga est intéressante et ménage un peu le suspense... Celle d'un mec qui commet un triple homicide pour se retrouver prisonnier sur une île où se trouverait déjà le meurtrier de sa famille. Sympathique. La série est en trois volumes, donc à voir ce que ça vaut à la fin du troisième tome. 15/20.

  • Le premier tome de Thermae Romae.

Une vraie bonne surprise: l'idée de mixer Rome antique et Japon contemporain pour parler du bain est très drôle et change de ce qu'on peut lire d'habitude. Bon, après, les sénètes ne sont vraiment qu'un prétexte, mais ça n'empêche pas d'être très plaisant. D'autant que le héros est souvent débordé par les évènements ce qui rend les évènements cocasses. Bon, par contre, la qualité graphique est pas exceptionnelle, donc ça peut déplaire à certains. A voir avec la suite. 16/20.

  • Le quinzième tome de Sun-Ken Rock.

Alors, déjà: j'adore Sun-Ken Rock. J'adore le style de Boichi, même si ses histoires ne tiennent pas toujours debout... Son style graphique donne la pêche, et son héros prend toujours le contrepied du lecteur, ce qui est un vrai régal. Mais pourquoi ? Pourquoi mettre un PUTAIN DE SPIN-OFF DE MERDE au milieu de ce tome ? OK, l'auteur explique lui-même pourquoi, mais sérieusement c'est absolument n'importe quoi et ça ne sert à rien... Ken ! Reviens-nous avec un tome 16 en béton ! D'autant que depuis la fin du volume 14, on attend la castagne !!! 16/20.


Chevalierisation

Franchement, je comprends pas qu'on puisse détester l'anime «Embrasse-moi Lucile». OK, la version française est ultra pourrie (même si c'est parfois - de fait - très drôle) et ça peut desservir l'histoire... Mais honnêtement, il faudrait pouvoir découvrir la série en VO. Le dernier DVD en date qui est sorti ne proposait ni la VO, ni le CD avec des versions originales des chansons des Bee Hive... Dommage. J'espère qu'on aura la chance, un jour, de pouvoir découvrir tout cela. Reste le manga et ses quatre énormes tomes, d'excellente facture, que je vous recommande. Mais laissez une chance à Lucile, l'intrigue et les imbroglios sont réellement parfait, et la façon de réagir de chaque personnage est très réaliste. Et même si l'anime reste un ton en dessous du manga à ce niveau, c'est un fait, l'ambiance musicale et l'animation rendent les scènes beaucoup plus réalistes.

jeudi 3 janvier 2013

Gamaran

Bien ! Après la déconfiture d'hier, n'importe quel autre manga aurait sans doute fait l'affaire. Mais c'est finalement une bonne surprise avec le premier tome de Gamaran de Yosuke Nakamaru. Alors bon, c'est du shônen, ça ressemble à un croisement entre Naruto (dessins) et Vagabond (sabre), mais c'est très prenant, sympathique et rafraîchissant. Honnêtement, j'ai vraiment apprécié, d'autant qu'on retrouve tous les codes d'un bon manga de baston pour ado. Bon, j'suis pas hyper fan du style du mangaka, mais c'est pas trop gênant pour suivre l'histoire et je pense que je vais contineur sans problème. Allez, 17/20 !

mercredi 2 janvier 2013

BGM

En regardant l'anime d'Embrasse-moi Lucile (oui), j'ai pas pu m'empêcher de remarquer une ressemblance entre une certaine musique de background qui passe régulièrement (avec la ville en fond par beau temps il me semble) et le track 4 de l'OST de Dragon Quest VIII (j'ai pas trouvé le titre de la piste, mais c'est la n°4 sur les 23 du premier CD, et je crois me souvenir que c'est la musique quand on se trouve dans le premier village). Mais je n'ai pas retrouvé le BGM de Lucile sur le net, donc difficile de faire des comparaisons... En plus, en parcourant l'OST du DVD, je suis tombé sur le titre «Moi je voudrais te voir» dont je trouve que l'intro ressemble vachement à un thème de Captain Tsubasa. Mais c'est juste la ressemblance des instruments utilisés pour les OST à l'époque en fait, tout est plus ou moins identique (au même titre que Saint Seiya ou City Hunter pour certains passages ou bruitages par exemple). Bref, pas forcément facile de retrouver tout ce qu'on veut même sur le net, surtout en ce qui concerne ce genre de titre court servant uniquement à l'ambiance d'une série. Bonsoir.

Clannad

Je crois que je viens de lire en Clannad le pire premier tome d'un manga de tous les temps. C'était tellement immonde que j'ai même pas pu aller plus loin que la moitié. Les facteurs de cet horrible gâchis sont multiples et la liste serait sans doute trop longue, mais je vais quand même m'efforcer de lister les qualités et les défauts. Les qualités d'abord: 1/ Les dessins ne sont pas désagréables. Passons maintenant aux défauts: 1/ Le manga est classé seinen. Ahaha. Nan, sérieusement. 2/ La dessinatrice introduit son manga en disant qu'elle aime tout ce qui a bon goût. Voilà. 3/ Les personnages sont mous, mauvais, plats, sans aucune personnalité. Ce sont des clichés ambulants. Ca ferait vomir n'importe qui après moins de dix pages. C'est zéro. 4/ L'héroïne a le charisme d'une moule. Elle est là, elle ne sert à rien, c'est super. 5/ Le héros est sensé être un «délinquant». En réalité, il rentre juste chez lui tard, mais il fait rien de particulier. C'est vrai que c'est flippant. 6/ Le passé des protagonistes est balancé comme la tignasse d'un viking sur la soupe. Ca n'a forcément aucun effet dramatique, c'est juste ridicule et ennuyeux. Tout le monde peut faire ça, et ça ne ferait pleurer personne à part le père de Lucile. 7/ Les parents de l'héroïne ont 12 ans d'âge mental, et ont l'air d'adolescents. C'est pas crédible. L'effet comique est foireux. C'est pathétique. 8/ La copine de l'héroïne est la fille la plus puissante du monde. Elle devient sa copine sans raison et sans aucune logique. Elle fait 1,40 m, a un visage d'ange et sa force ne sert à rien dans l'histoire à part à créer un semblant d'équilibre entre les personnages. Enfin sauf que du coup le «délinquant» passe subitement pour un saint. Et je me suis arrêté là. Je crois que c'est la première fois que j'arrête un manga avant la fin. Bravo, félicitations ! Allez, je mets 1/20. Le point qui laisse planer le doute si seulement j'avais eu le courage d'aller jusqu'au bout.

Plus d'infos sur Clannad à lire sur la page Wikipédia. Je pense d'ailleurs que le jeu vidéo doit être bigrement plus passionnant...

Posté par Lynks à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


lundi 19 novembre 2012

Cajino

Les mecs ils éditent des factures avec 16 chiffres. Pour l'instant, seuls les 4 derniers sont utilisés (1,250ème facture). Tous les autres chiffres sont des zéros. Croient-ils vraiment qu'ils arriveront un jour à un million de milliards de factures éditées ? Quand ils arriveront à la 9,999,999,999,999,999ème facture, ils seront dans la merde. Enfin, si on admet que les 1,250 factures ont été éditées depuis le 1er janvier de cette année - et je suis large, soit il y a environ 320 jours, la 9,999,999,999,999,999ème facture sera éditée dans - à peu près - 107,000 milliards d'années.

Oui je sais mes paroles sont redoutables.

abel_tasse_petit

Posté par Lynks à 22:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

jeudi 27 septembre 2012

Probablement

Une boîte fermée. Dedans, un total de 10 balles de deux couleurs différentes (rouge et bleu). Le pourcentage de chance de tomber sur une couleur plutôt que sur l'autre est-il de 50% ? Non. Tout dépend du nombre de balles de chaque couleur se trouvant à l'intérieur.
Une pièce de monnaie. A chaque lancer, 50% de chance de tomber sur pile, 50% de chance de tomber sur face. Statistiquement. Pourtant, en faisant des lancers successifs, il est très improbable de tomber sur 50-50, et, sur 100 lancers, on tournera autour de 51-49, 52-48, voire 55-45. Pourtant, le probabilités de tomber sur pile ou face sont bien de 50%. C'est un fait avéré.
De fait, quand on ne connait pas le nombre de balles de chaque couleur se trouvant dans la boîte, il est impossible d'établir des probabilités, sauf en tirant successivement une balle au hasard afin d'en déterminer approximativement le nombre. Si, après 100 tirages, j'établis un total de 60 rouges et 40 bleues, dois-je en déduire qu'il y a 6 balles rouges et 4 balles bleues dans la boîte, ou dois-je considérer que la marge d'erreur dûe à la probabilité fausse les résultats et tend donc vers 5 balles de chaque couleur ?
En toute connaissance de cause, je pense personnellement qu'il ne faut pas se fier à l'état naturel qui dit qu'il est plus cohérent qu'il y ait 5 balles de chaque couleur. Ce n'est pas un fait avéré. La probabilité crée un déséquilibre, mais la logique n'a rien à voir là-dedans. Le nombre de balles de chaque couleur se trouvant dans la boîte n'est pas comparable avec les probabilités d'une pièce de tomber sur pile ou sur face. En effet, la couleur des balles n'est en aucun cas une science exacte, comme le peuvent être les côtés pile et face d'une même pièce.

Posté par Lynks à 01:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

samedi 22 septembre 2012

Chantier

Dans une partie de DNF du jour, dans le monde multijoueurs «Chantier», nous avons remarqué l'inscription "LU WANG WAS HERE" à l'endroit de l'invincibilité. J'ai un peu cherché sur le net, sans résultat, à part sur un site apparemment russe, qui disait le 14 juin (?) 2011: «В пустыне в одном из домов нашел надпись "Lu Wang was here..." Было бы неплохо увидеть Лю Вэнга на этом же движке.» soit, retranscrit par Reverso: «Dans le désert dans une des maisons a constaté que l'inscription "Lu Wang was here..." Devrait voir non mal Lyu Ve'nga sur cet essuie-glace.» Bon, je suis pas sûr pour le coup de l'essuie-glace dans la traduction, mais le même message serait donc inscrit dans une maison dans le désert. A vérifier. Et à voir également quelle serait la signification de cette inscription murale. Ah, et peut-être que Lu Wang serait un Vangaa. Non ? Enfin, si ce message permet d'avoir de plus amples informations ou d'enfin y voir plus clair dans ce complot international... Merci d'avance.

Duke Nukem Forever - Chantier

Final Fantasy XII - Vangaas

samedi 28 juillet 2012

Les choses qu'on possède finissent par nous posséder

Sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe, pour tout le monde, à zéro. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, et c'est déjà un scandale, mais cette citation est issue du film Fight Club. Aujourd'hui, j'ai voulu aller acheter une sorte de meuble, des étagères, enfin quelque chose qui pourrait contenir des bouquins, des produits culturels divers. Me retrouvant subitement seul, je me suis dit que ça me ferait un peu passer le temps d'aller faire les magasins, comme ça, en touriste. J'avais un peu oublié qu'on était samedi. Je hais le samedi. Tout le monde va faire les magasins, ceux-ci sont blindés, les caisses bondées, les gens errant à droite à gauche. Les voitures pullulent partout, on doit attendre de longues minutes à chaque rond-point, à chaque feu. Si on ne saisit pas la brèche dès que c'est possible, vos voisins de derrière vous rappellent joyeusement à coups de klaxon à quel point ils sont agacés de votre lenteur. Mais quoi, vous pouvez pas fermer vos gueules ? Vous êtes stressés toute la semaine, et vous cassez les couilles des autres le weekend ? Tout ça pour gagner, quoi, 5 secondes ? Et pour traînasser sur la route ensuite ? Connards.

Bref, c'est pas là que je voulais en venir. En rentrant bredouille de mon rapide passage par quatre magasins à enseignes énormes, j'ai subitement senti de l'agacement. De l'agacement envers la race humaine, celle-là même qui, tels de bons moutons consommateurs, s'empresse de courir acheter des choses dont elle n'aura pas besoin. On a créé le besoin, et il est a présent bien installé. Combien de fois avons-nous pris davantage de plaisir à acheter quelque chose plutôt qu'à en jouir ensuite ? Quel est le pourcentage de produits achetés qui est véritablement utilisé à 100% par la suite ? J'ai moi-même l'impression de me trouver dans cet engrenage dégueulasse, et je ne souhaite qu'une chose: m'en dépétrer au plus vite. Finalement, je suis assez ravi de n'avoir rien acheté. Après tout, en avais-je véritablement besoin ? N'est-ce pas une solution de facilité d'entasser, d'entasser, d'entasser encore, puis de jeter tout et n'importe quoi au bout d'un moment faute de place, d'intérêt ou d'utilisation avec une finalité intéressante ?

Sur ce point de vue, regarder Fight Club ce soir me paraissait une évidence. Mais plus que Fight Club et la consommation, c'est surtout de moi-même qu'il est toujours question au final: qu'est-ce que je veux vraiment ? Vers quoi voudrais-je réellement tendre ? Ce n'est pas ce soir que j'aurais la réponse... Mais je vais finir en paraphrasant Tyler Durden: il est inutile de tendre à être complet, ou à être parfait; il faut simplement évoluer, et ce qui doit arriver arrivera.

Posté par Lynks à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 13 juillet 2012

Le retour de Drawer !

Bon je fais pas de la pub tous les jours, mais ce mec est l'un de ceux qui me fait le plus rire sur internet. Je suis Drawer depuis quelques années, et ça faisait un moment qu'il avait un peu arrêté ce genre de vidéo... Mais après plusieurs idées dans des directions diverses (dessins, impro, caricatures, jeux, musique - ce mec est un touche-à-tout) et sûrement aussi parce qu'il avait pas que ça à foutre, le revoilà EN GRANDE FORME dans des vidéos où il donne son avis sur tout et n'importe quoi. Et dans le style Drawer: juste, tranchant, décapant, jouissif, et avec un sens du montage TERRIBLEMENT efficace. Allez voir, ça vaut le détour !


-> http://www.drawertv.com/


Et continue mec !