dimanche 25 octobre 2015

En passant

Au début je voulais passer par ici et supprimer tous les posts polluants... Et puis je me suis dit que, de toute façon, ces posts faisaient partie de ma vie, et que, comme il n'est pas possible de supprimer des pans de sa vie (pas de ragequit comme dans les jeux vidéos, ou alors c'est définitif...), autant laisser tous ces posts en place.

Donc, du coup, au lieu d'en supprimer, j'en rajoute un. Ouais, et puis comme ça, je donne de mes nouvelles, même si plus personne ne doit passer par ici vu le peu d'activité dans le milieu ! En tout cas je continue mes parties de FF, même si j'ai plutôt mis mon FFX HD en stand-by histoire de me refaire DQ8, mais bon. Je continue Hordes également. Ce jeu me paraît indispensable, et même si j'ai fait de longues parenthèses, on y revient toujours. Ca serait dommage qu'il s'écroule, l'idée de ce jeu est quand même extraordinaire. Et puis Magic me prend aussi pas mal de temps. Bref, c'est pas que j'ai pas envie, mais quand j'ai du temps je préfère écrire quelques aventures de Heihachi que de raconter des conneries comme maintenant...


mardi 8 octobre 2013

Calcul rénal

Hier soir, en lisant à mon fils l'histoire des Monsieur-Madame "M. Grand", il était donné les valeurs suivantes :
- M. Grand marche 50 km en 4 minutes.
- M. Petit marche ces mêmes 50 km en 1 année.
Avec quelques petits calculs (qui s'ils sont erronés, ne sont dûs qu'à mon état de fatigue), voici ce qu'il en ressort :
- M. Grand marche à 750 km/h. En prenant une marche normale d'un quidam normal (5 km/h environ) et en déterminant que M. Grand marche à une allure soutenue mais pas trop, on peut dire que M. Grand marche 150 fois plus vite. Et qu'il serait donc, par extension, 150 fois plus grand. En prenant une taille moyenne d'être humain de 1,70 m (désolé pour les autres), cela ferait que M. Grand mesurerait 255 mètres. 255 METRES !!!
- M. Petit met donc, en 1 an, 525.600 minutes pour couvrir les 50 km. Soit 5,71 mètres à l'heure de moyenne. 95 cm par minute. PAR MINUTE. En gardant le même rapport de proportion que ci-dessus, M. Petit mesurerait donc potentiellement 2 cm environ. Il paraît hautement improbable que M. Grand, étant donné sa taille, rencontre un jour M. Petit. Cette histoire n'aurait donc jamais dû voir le jour. Tout ceci n'est qu'une vaste supercherie.

Posté par Lynks à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

dimanche 22 septembre 2013

1100ème article

Bonjour. Le 26 novembre 2007, j'ouvrais ce blog avec un article sur Veronica Mars. J'ai repris le visionnage de la série il y a peu, et j'ai cru lire quelque part qu'un film était en préparation pour une sortie en 2014 pour faire suite à la saison 3. Je trouve que ça boucle bien. Presque six ans plus tard, ce 22 septembre 2013, et alors que le blog est tombé aux oubliettes depuis longtemps, je pense qu'il est tant de clore ce chapitre. Il faut dire qu'il s'en est passé des choses en six années, et notamment la naissance de deux enfants, ce qui prend un temps et une attention considérables... Bref, plus trop le temps d'écrire des choses "travaillées", mais peut-être encore le temps d'écrire des conneries. Quoi, c'était déjà le cas ? Ah-ah-ah. Enfin, wait & see. Et puis, merde, 1100 articles, ça fait rond, ça valair le coup de le marquer. Cordialement.

Posté par Lynks à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

lundi 19 novembre 2012

Cajino

Les mecs ils éditent des factures avec 16 chiffres. Pour l'instant, seuls les 4 derniers sont utilisés (1,250ème facture). Tous les autres chiffres sont des zéros. Croient-ils vraiment qu'ils arriveront un jour à un million de milliards de factures éditées ? Quand ils arriveront à la 9,999,999,999,999,999ème facture, ils seront dans la merde. Enfin, si on admet que les 1,250 factures ont été éditées depuis le 1er janvier de cette année - et je suis large, soit il y a environ 320 jours, la 9,999,999,999,999,999ème facture sera éditée dans - à peu près - 107,000 milliards d'années.

Oui je sais mes paroles sont redoutables.

abel_tasse_petit

Posté par Lynks à 22:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

jeudi 27 septembre 2012

Probablement

Une boîte fermée. Dedans, un total de 10 balles de deux couleurs différentes (rouge et bleu). Le pourcentage de chance de tomber sur une couleur plutôt que sur l'autre est-il de 50% ? Non. Tout dépend du nombre de balles de chaque couleur se trouvant à l'intérieur.
Une pièce de monnaie. A chaque lancer, 50% de chance de tomber sur pile, 50% de chance de tomber sur face. Statistiquement. Pourtant, en faisant des lancers successifs, il est très improbable de tomber sur 50-50, et, sur 100 lancers, on tournera autour de 51-49, 52-48, voire 55-45. Pourtant, le probabilités de tomber sur pile ou face sont bien de 50%. C'est un fait avéré.
De fait, quand on ne connait pas le nombre de balles de chaque couleur se trouvant dans la boîte, il est impossible d'établir des probabilités, sauf en tirant successivement une balle au hasard afin d'en déterminer approximativement le nombre. Si, après 100 tirages, j'établis un total de 60 rouges et 40 bleues, dois-je en déduire qu'il y a 6 balles rouges et 4 balles bleues dans la boîte, ou dois-je considérer que la marge d'erreur dûe à la probabilité fausse les résultats et tend donc vers 5 balles de chaque couleur ?
En toute connaissance de cause, je pense personnellement qu'il ne faut pas se fier à l'état naturel qui dit qu'il est plus cohérent qu'il y ait 5 balles de chaque couleur. Ce n'est pas un fait avéré. La probabilité crée un déséquilibre, mais la logique n'a rien à voir là-dedans. Le nombre de balles de chaque couleur se trouvant dans la boîte n'est pas comparable avec les probabilités d'une pièce de tomber sur pile ou sur face. En effet, la couleur des balles n'est en aucun cas une science exacte, comme le peuvent être les côtés pile et face d'une même pièce.

Posté par Lynks à 01:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


samedi 28 juillet 2012

Les choses qu'on possède finissent par nous posséder

Sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe, pour tout le monde, à zéro. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, et c'est déjà un scandale, mais cette citation est issue du film Fight Club. Aujourd'hui, j'ai voulu aller acheter une sorte de meuble, des étagères, enfin quelque chose qui pourrait contenir des bouquins, des produits culturels divers. Me retrouvant subitement seul, je me suis dit que ça me ferait un peu passer le temps d'aller faire les magasins, comme ça, en touriste. J'avais un peu oublié qu'on était samedi. Je hais le samedi. Tout le monde va faire les magasins, ceux-ci sont blindés, les caisses bondées, les gens errant à droite à gauche. Les voitures pullulent partout, on doit attendre de longues minutes à chaque rond-point, à chaque feu. Si on ne saisit pas la brèche dès que c'est possible, vos voisins de derrière vous rappellent joyeusement à coups de klaxon à quel point ils sont agacés de votre lenteur. Mais quoi, vous pouvez pas fermer vos gueules ? Vous êtes stressés toute la semaine, et vous cassez les couilles des autres le weekend ? Tout ça pour gagner, quoi, 5 secondes ? Et pour traînasser sur la route ensuite ? Connards.

Bref, c'est pas là que je voulais en venir. En rentrant bredouille de mon rapide passage par quatre magasins à enseignes énormes, j'ai subitement senti de l'agacement. De l'agacement envers la race humaine, celle-là même qui, tels de bons moutons consommateurs, s'empresse de courir acheter des choses dont elle n'aura pas besoin. On a créé le besoin, et il est a présent bien installé. Combien de fois avons-nous pris davantage de plaisir à acheter quelque chose plutôt qu'à en jouir ensuite ? Quel est le pourcentage de produits achetés qui est véritablement utilisé à 100% par la suite ? J'ai moi-même l'impression de me trouver dans cet engrenage dégueulasse, et je ne souhaite qu'une chose: m'en dépétrer au plus vite. Finalement, je suis assez ravi de n'avoir rien acheté. Après tout, en avais-je véritablement besoin ? N'est-ce pas une solution de facilité d'entasser, d'entasser, d'entasser encore, puis de jeter tout et n'importe quoi au bout d'un moment faute de place, d'intérêt ou d'utilisation avec une finalité intéressante ?

Sur ce point de vue, regarder Fight Club ce soir me paraissait une évidence. Mais plus que Fight Club et la consommation, c'est surtout de moi-même qu'il est toujours question au final: qu'est-ce que je veux vraiment ? Vers quoi voudrais-je réellement tendre ? Ce n'est pas ce soir que j'aurais la réponse... Mais je vais finir en paraphrasant Tyler Durden: il est inutile de tendre à être complet, ou à être parfait; il faut simplement évoluer, et ce qui doit arriver arrivera.

Posté par Lynks à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 18 mars 2012

Mars, et ça repart

Ça fait longtemps que j'ai pas raconté ma vie sur mon blog. Peut-être trop occupé, et peut-être que plus aucune question existentielle n'avait le temps de pénétrer mon esprit. Et je ne sais pas si c'est l'approche de la trentaine, mais toujours est-il qu'en ce moment, j'suis pas en pleine forme. Je sais pas bien pourquoi non plus... Comme l'impression d'avoir fait fausse route, ou de n'avoir pas fait grand chose. Ce sentiment d'inutilité est très désagréable à petite échelle, et difficilement conciliable au quotidien. On se replace face au monde, face aux autres, et on se pose en se disant: OK, mais c'est quoi l'avenir là au juste ? J'ai pas l'impression que tout ce que je ressens soit nouveau, j'ai toujours été plus ou moins comme ça. Mais c'est comme ressentir de plus en plus pleinement la formidable stupidité de ce que l'on est et de ce qui nous entoure. Une phrase de la série Kaamelott d'Alexandre Astier m'a particulièrement marqué dans le Livre V: "Tout cela n'est rien. Absolument rien ! Il y a peu de temps quelque chose a fait boum. Voilà: nous sommes sur une toute petite miette expulsée par ce boum, qui dérive et tournicote sur elle-même, en attendant sa fin, proche ! Sur cette miette de tous petits organismes gesticulent; ça nait, ça vit, ça meurt. Tout cela n'a aucune conséquence." Carlo Brandt qui interprète Méléagant n'aurait pas pu voir plus juste. Je trouve que ça résume bien ma façon de penser depuis un certain temps. La vie n'est pas grand chose, et pourtant c'est si compliqué à entretenir... Ça me fait simplement dire que la fine pellicule de glace sur laquelle nous sommes en permanence est friable, pouvant céder à tout moment. Alors, quoi ? Il n'y a rien à y faire, et se poser des questions est inutile. On essaye d'agir dans la mesure du possible, et puis, bah, sinon, on ne fait rien. Moi, être heureux, j'en ai rien à foutre au départ. Comme je l'ai souvent dit, c'est de la tristesse et du malheur qu'on fonde quelque chose. Si tout était beau dans ce monde, il me ferait carrément chier. En tout état de cause, c'est le fait de franchir les difficultés qui rendent les évènements magiques. Sauf que j'ai l'impression que ça, les gens n'en ont plus grand chose à cirer. On préfère ressentir de petites joies et subir de petites défaites plutôt que de se poser des questions plus profondes qui changeraient probablement grandement sa façon de percevoir la vie. Avoir peur et être entouré de personnes te permettant d'affronter tes peurs et d'avancer, n'est-ce pas là également quelque chose qui devrait être fait ? Maintenant les gens sont tout seul même au milieu des autres, mais ça a pas l'air de gêner qui que ce soit. Ou alors c'est moi...

366

lundi 5 mars 2012

Ken

Cet article ne sert à rien, j'avais juste besoin de faire un test avec une image de Ken en 100x100.

sun_ken_rock_2126731c

Bisous.

Posté par Lynks à 15:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 7 novembre 2011

Wart Is The Question

Juste pour vous parler de mon expérience personnelle, sur internet ça vaut ce que ça vaut mais sait-on jamais si ça répond à quelqu'un.

Parce qu'il y a plusieurs mois, une verrue est apparue sur mon pied droit (sur le côté du pied). Ca ne m'handicapait pas le moins du monde, mais bon, on se demande toujours comment ça va évoluer, toussa, et puis j'en avais jamais eu avant...

Bref, les semaines passent, les mois passent, et je décide de consulter mon médecin. Celui-ci me dit que la taille de la verrue exige de passer par un dermatologue: apparemment, si c'est une petite verrue, elle peut être traitée par les produits qu'on vend en pharmacie, mais pas les plus importantes.

Donc, rendez-vous chez le dermatologue. Celui-ci fonctionne via cryothérapie, c'est-à-dire application d'azote liquide à -196°C appliqué sur la verrue (et un peu autour). Ca fait pas spécialement mal lors de l'application, en tout cas c'est très supportable.

Ensuite, il n'y a qu'à attendre; il faut simplement faire attention de bien désinfecter les premiers jours (avec un alcool classique), et une tâche brune apparaît petit à petit sur l'endroit qui a été brûlé par le froid. Par contre, ça peut être plus ou moins douloureux à partir de quelques heures plus tard, et au moins pendant 10 jours... J'imagine une verrue sur la voute plantaire, on doit bien déguster !

Laisser passer plusieurs semaines, sans rien faire. La "croute" formée finira par tomber toute seule (la mienne est tombée deux mois plus tard). Normalement, la verrue a disparu ! J'ai lu qu'il pouvait arriver qu'elle réapparaisse, le fonctionnement précis de "virus" ne semblant pas super bien connu (il peut d'ailleurs provenir de n'importe quoi)...

Voilà ! C'était le Docteur Cid, à vous les studios.

dimanche 11 septembre 2011

Back

Ouais, j'ai un peu délaissé le blog parce que j'en avais plus vraiment l'utilité...

J'ai fait un peu de ménage dans mes affaires aujourd'hui, alors je vais en profiter pour faire quelques articles.

Vous vous en foutez ? OK.

lolita_dominique_swain

Posté par Lynks à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,